Le blog de Caro et JP

Le blog de Caro et JP

Cols alpins en juillet 2012 sur ma Triumph Tiger 800

J'avais prévu de partir 4 jours sur ma Triumph Tiger 800 faire les grands cols alpins, loin de la foule des touristes présents sur la côte et dans une relative fraîcheur propre à l'altitude.
Etant en solo, je suis parti peu chargé : un petit sac de voyage (emprunté à ma douce) dans mon top-case avec quelques outils, une thermos d'eau, et ma sacoche perso

et ma sacoche de réservoir avec le disponible rapidement : carte/roadbook dans le porte-carte, caméra, appareil photo,....

Départ le lundi 16 juillet vers 7h30, direction classique quand on s'échappe de chez nous pour le "nord" : Le Beausset, Signes, Méounes, Garéoult, Besse-sur-Issole, Carces, Lorgues, Draguignan.
J'ai prévu de passer par les gorges de Chateaudouble mais elles sont fermées, avec une déviation via Ampus.
J'en profite pour une pause café bien agréable à Ampus, café de village, pas de touristes, j'aime.
Des clients me serrent la main en arrivant, comme s'ils me connaissaient, sympa.

Puis Comps-sur-Artuby, Castellane, St André-les-Alpes, la montagne commence, et je monte mon 1er col, Allos, avec quelques arrêts photos.

Belle descente de col, arrivée à Barcelonnette, plein d'essence et déjeuner.
Je réserve mon couchage au téléphone, ce sera l'hôtel Sans Souci à Jausiers, un relais motards qui est recommandé sur le site "relais-motards.com".
Puis je pars vers le col de la Cayolle, très belle route :

et je continue par le col de Restefond :

mais je m'arrête au col, je ne monte pas à la Bonette, j'ai des crampes aux mains qui me gênent pour conduire, pas glop dans ces cols.
Normal c'est la reprise des longues sorties moto après quelques mois d'interruption due à une fracture de la cheville (pas à moto...).
Enfin, repos à Jausiers au relais motards, bonne halte recommandable confirmée, une affaire familiale depuis le grand-père (et Madame la proprio actuelle en Ducati).
//www.le-sans-souci.com/

Après un bon dîner, une nuit reposante, un petit déjeuner reconstituant, direction la vallée de l'Ubaye.
De bonne heure, température idéale, route certes humide de la nuit, c'est le bonheur !!
Je passe le village de St Paul sur Ubaye, et j'attaque la montée du col de Vars.
Très belle route, de beaux virages, des vues superbes et j'arrive au col

Séance photos et j'attaque la descente, au milieu des alpages, mais aussi en traversant la station de Vars et ses immeubles comment dire....immeubles.
Belle route bien revêtue (il faut que les touristes puissent arriver sans encombre), pousse au crime à moto....
J'arrive à Guillestre, puis je pénètre dans les gorges du Guil

J'aime cette route que je connais parfaitement pour avoir écumé le Queyras (c'est la région) maintes fois à l'occasion de randonnées pédestres.
Direction Château Queyras (j'ai oublié de faire une photo, j'en insère une récupérée sur internet)
puis Ville-Vieille, et je prends la route qui mène à St Véran et au col Agnel (ça se sépare plus haut à Molines-en-Queyras).
Passage à côté de la demoiselle coiffée (il y en eut plusieurs, mais ces demoiselles sont fragiles)

J'ai peut-être l'esprit mal tourné, mais donner le nom de demoiselle à cette représentation très phallique, il y a peut-être une raison ? Humoristique ?
Bon, j'arrive à Molines-en-Queyras, je dois choisir : St Véran ou le col Agnel, c'est le col Agnel.
Vidéo de la montée au col (long : 10 mn) sur
//youtu.be/XBqDbRNc9eQ
Je montre quand même la photo de l'arrivée au col Agnel (2744 m, à peine moins que l'Iseran 2770 m), frontière avec nos amis italiens

Descente du col, passage à côté de beaux toits en lauze

Ville-Vieille, Château Queyras, et montée de l'Izoard, col mythique (surtout pour les cyclistes, moi inclus il y a quelques années : ah la montée en ligne droite Arvieux, Brunissard...).
Vidéo de la montée au col (attention 13mn, c'est long...)
//youtu.be/QwCj1h_XhpI
Passage agréable en forêt, de belles épingles, puis, LA CASSE DESERTE, spectacle lunaire (photo internet)

Et arrivée au col

Beaucoup de touristes (dont moi !!), je poursuis par la descente jusqu'à Briançon.
Direction les cols du Lautaret et du Galibier (ils s'enchaînent).
La montée au Lautaret est facile, large route, et l'arrivée au col est superbe avec cette vue sur le massif de la Meije (à droite sur la photo)

Comme je suis amoureux de ce paysage, qu'il fait beau et que j'ai faim, je déjeune là.
Puis, tranquille, repus, je monte au col du Galibier, qui est tout proche.

Descente sur Valloire, de beaux paysages encore (non je ne me lasse pas !!), et je passe le col du Télégraphe, encore un col, c'est le 6ème aujourd'hui (non je ne me lasse pas !!).
Arrivée sur St Jean de Maurienne, vallée plutôt triste à mon avis, axe routier, mais il faut y passer, direction Modane.
Le col du Mt Cenis n'est pas loin, je ne suis plus à ça près, j'y vais, et il y a un beau lac ensuite

Mais il se fait tard et je ne sais pas où coucher !!
Je pousse jusqu'à Bessans, où j'ai repéré une chambre d'hôtes agréable sur le routard (chez Mamie Anna).
//chambres-hotes-bessans.com/
J'arrive, je vois la propriétaire : bingo, il reste une chambre, un peu trop grande, mais je n'ai pas envie de chercher, et le cadre est sympa (vue de la chambre).

Et je suis au pied de l'Iseran pour demain.
Dîner au restaurant juste en face, le Bocana (on peut éviter), excellente nuit, petit déjeuner itou.
Longue discussion avec le propriétaire, moniteur de ski, sur la région, la politique immobilière, le tourisme, son boulot.
Résultat, je pars un peu tard, ce qui n'est pas un mal car, de bonne heure dans l'Iseran, il ne doit pas faire chaud.
Je suis précédé par un jeune couple d'Autrichiens qui a couché là, en KTM LC 690, passagère avec sac à dos, spartiate !!
Et je démarre la montée de l'Iseran : c'est GRANDIOSE, paysage fabuleux, les marmottes sifflent, traversent la route devant moi, il fait frais, il n'y a personne, LE PIED !!!!

C'est mon meilleur souvenir sans doute.
Puis arrivée facile, dans ce nirvana, au col.

Descente vers Val d'Isère (le haut de la station est agréable, avec de belles constructions en bois et pierres, mais après...).
Passage au lac du Chevril (barrage de Tignes)

Bref passage à Bourg St Maurice et montée vers le cormet de Roselend.
Cormet ?
Je cite :
"Il est probable que le terme « cormet » soit issu du latin [i]culmen[/i] signifiant « faîte, sommet ». D'après le Dictionnaire latin-français [i]Le Grand Gaffiot[/i], le mot latin [i]culmen, culminis[/i], n. correspond bien à cette définition."
Jolie route, assez étroite, très ombragée.
Après arrivée au col, pardon cormet,

Mais oui,c'est une BMW pas ma Tiger, je ne voulais pas lui donner de complexes, je me suis garé plus loin.....
Très beau lac de retenue, accompagné par le sifflement des marmottes.

Belle descente sur Beaufort (ah quel doux nom, mais il est trop tôt pour le beaufort d'été), puis Albertville.
Je prends la route de Moutiers (tiens de la ligne droite), puis je bifurque vers le col de la Madeleine.
Très belle montée, il est tard, je m'arrête à un petit restaurant, je rentre, manifestement je dérange.
Ils ne sont pas ouverts, mais ils me conseillent le restaurant la Banquise au col.
Arrivée au col

Beaux points de vue

Et une 2ème Tiger, blanche bien sur, se gare à côté de moi.
Un jeune couple de lyonnais, très heureux de leur récent achat.
Ils sont très intéressé par le montage du GPS (normal, signé du modeste jp...).
Et ils ne connaissent pas le forum Tiger, c'est fait maintenant.
Ils repartent et je déjeune donc à la Banquise.
Le conseil était exact, la carte est surprenante d'originalité et de finesse pour un restaurant "de col".
Et de plus c'est excellent !!
Quelle belle halte !!
Mais il est tard et il me reste la Croix de Fer et il faut trouver un couchage.
J'ai repéré sur internet un petit hôtel sans prétention à Valbonnais, le Chardon Bleu, je leur téléphone et je réserve une chambre.
Je vais pouvoir rouler serein...
Direction St Jean de Maurienne et montée du col de la Croix de Fer.
Qu'est ce que c'est raide  !! Courageux, les cyclistes !!
Quand je pense que j'ai fait en 1986 la "Marmotte" à vélo, que j'ai le diplôme puisque j'ai fini, et que ça comportait : Glandon, Croix de fer, Télégraphe, Galibier, Lautaret, et arrivée en haut de l'Alpe-d'Huez !! Une autre époque...
Une petite photo de la Croix de Fer

et de ses paysages


Puis descente vers le Bourg d'Oisans, et petite route vers La Mure par le col d'Ornon.
Arrivée enfin à Valbonnais à l'auberge du Chardon Bleu, repérée sur le net.
//www.aubergelechardonbleu.fr/
Belle chambre, avec grande terrasse et vue superbe

Quant au dîner, surprenant de qualité pour un établissement plutôt modeste.
Jugez-en par la carte

Encore une belle soirée pour la ligne !!
Il va falloir penser à durcir les suspensions......
Bonne nuit, idem pour le petit déjeuner, départ donc pour Bandol, le retour, snif.
Je voulais passer par le Ventoux, les gorges de la Nesque, mais les embouteillages de touristes et la chaleur m'ont fait reculer, c'est le retour direct, ou presque, via le Luberon quand même.
Quatre belles journées, de merveilleux souvenirs, une envie : y retourner !!
Jean-Pierre


20/07/2012
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres